On En Parle

« Le visible est invisible » est régulierement mis en avant par la Presse écrite, la Radio ou la Télévision et nous en sommes fiers. Nous sommes aussi trés fiers d’avoir de nombreux avis positifs de nos clients sur Trip Advisor et Facebook ainsi que des récompenses de la part de nos clients ou des professionnels. Nous vous presentons ci-dessous quelques extraits de toutes ces attentions qui nous comblent de joie.


Des Racines et des Ailes du 13 avril 2016

Les visites guidées d’Aix-en-Provence de « Le visible est invisible » ont été mises à l’honneur dans l’émission « Des Racines et des Ailes » qui a invité Frédéric Paul son fondateur à présenter la ville dans un superbe reportage. Vous verrez la Cathedrale Saint-Sauveur, la rue Esquiche-Coude, la place de l’Hôtel de Ville et le Cours Mirabeau,…

La Maison France 5 du 16 décembre 2016

Lors de son passage dans la ville d’Aix-en-Provence, l’émission « La Maison France 5 » a invité Frédéric Paul Guide conférencier de « Le visible est invisible » pour présenter à l’animateur Stéphane Thébaut le quartier Mazarin. Un échange trés sympathique à propos de ce quartier residentiel du XVIIème siécle et de son fondateur… Qui n’est pas forcément celui que vous croyez.

 

Midi en France du 27 octobre 2014

 

Le tout premier passage dans une émission de télévision de Frédéric Paul était en 2014 pour parler dans l’émission « Midi en France » d’un lieu incontournable d’Aix-en-Provence : Le Cours Mirabeau !

Il nous livre quelques une des anecdotes qui rythment la vie de cette artère symbolique de la ville.

Le Point spécial Aix-en-Provence du 8 Juin 2017

« Les Aixois passent devant des éléments architecturaux sans les voir, tant ils sont pressés. Les touristes les regardent sans les comprendre… » Frédéric Paul a décidé, lui, de prendre son temps pour rendre « visible ce qui est invisible », selon le slogan de ce guide-conférencier de 39 ans.
Frédéric Paul organise aussi des visites à Marseille et à Toulon, mais Aix reste son terrain de jeu favori : « Ici, on trouve tout ce que l’on cherche. Et même plus« , dit-il le regard réveur.

Dans ses vies antérieures, Frédéric PAUL a été responsable du transport, puis du marketing pour un négociant en vins. Il a même travaillé aux ressources humaines d’une grande chaîne de restauration rapide. Mais le souci de faire comprendre la grande histoire à travers la petite l’a toujours animé. « Adolescent, j’organisais des visites de ma ville natale, Toulon, pour la famille et les amis de passage. Ensuite je l’ai fait bénévolement. Et, comme ça marchait bien, j’en ai fait mon métier », raconte le guide-conférencier diplômé de l’université de Nice.
Et pour graver la visite dans la mémoire de ses interlocuteurs, il a un truc bien à lui : « il faut que les émotions soit associé aux souvenirs. »
Il n’y a toutefois pas que le passé qui l’intéresse : « Les aixois ne se rendent même plus compte mais dans la plus vieille ville romaine de France on trouve tout un quartier du XXIe siècle (Sextius-Mirabeau) avec des bâtiments signés des plus grands architectes du monde. Pour une ville de taille modeste, c’est étonnant », dit-il. Aix n’a pas fini de le surprendre. Et nous aussi.